Passer au contenu principal

3 leçons tirées de mon travail à temps plein pendant 8 mois

3 leçons tirées de mon travail à temps plein pendant 8 mois

En avril 2017, j’ai reçu du ministère Pêches et Océans Canada une offre d’emploi à temps plein, du 1er mai au 29 décembre 2017. Ce ministère a pour but de gérer les océans, les pêches et les ressources d’eau douce, et de protéger les étendues d’eau du Canada par l’entremise de la Garde côtière canadienne.

Pendant ces huit mois de travail, j’ai appris certaines leçons qui pourraient servir à d’autres étudiants du baccalauréat, qu’ils s’intéressent à un emploi dans le secteur public, le secteur privé ou au sein d’un organisme non gouvernemental.

  1. La partie la plus stressante de chaque emploi est en fait de l’obtenir! Le processus est long et comporte de nombreuses étapes avant que vous puissiez même envisager la décoration de votre cubicule. J’ai appris que ce processus NE devait PAS nécessairement être stressant! Personnellement, j’ai utilisé presque chacune des ressources offertes par le Centre des carrières de Telfer, en obtenant le Certificat de développement de carrière. Je me sentais très bien préparée et à l’aise tout au long du processus d’embauche, et dans le cadre de mon travail après mon embauche. En assistant aux ateliers sur les CV et les techniques d’entrevue, j’ai pu veiller à ce que ma candidature se démarque du lot et je me sentais à l’aise en entrevue. L’atelier sur les stratégies de réseautage m’a aussi permis d’améliorer mes techniques de réseautage, ce qui a facilité mes interactions avec les cadres dirigeants de mon nouveau milieu de travail.

    Le Centre offre des ressources sur tous les aspects de la recherche d’emploi (réseautage, techniques d’entrevue, rédaction de CV et de lettres de présentation, etc.), que ce soit par le biais d’ateliers en personne ou de liens à consulter en ligne. Ne manquez pas de les utiliser! Le processus de recherche d’emploi sera moins stressant pour vous, et vous disposerez des compétences nécessaires pour faire valoir efficacement votre candidature.
     
  2. Le réseautage peut sembler intimidant ou redoutable pour ceux qui n’en font jamais. Que vous le vouliez ou non, vous serez appelé à en faire dans tout secteur d’activité, alors vous gagnez à avoir une aptitude pour le réseautage. J’ai appris que pour faire avancer sa carrière, il faut être prêt à sortir de sa zone de confort, à rencontrer de nouvelles personnes et à faire preuve d’initiative afin que des perspectives d’avancement s’ouvrent à vous.

    Dans mon poste à Pêches et Océans, j’ai rencontré divers employés de tous les secteurs en participant à des activités sociales, en faisant du bénévolat pour la campagne de charité en milieu de travail et en prenant part au réseau des jeunes professionnels du gouvernement (YPN). En vous impliquant activement, vous pourriez vous ouvrir la voie à une nouvelle perspective d’emploi. Cet été, l’un de mes contacts a communiqué avec moi au sujet de la possibilité de travailler pour l’équipe des Services techniques intégrés de la Garde côtière canadienne. J’ai été affectée au sein de leur équipe pendant un mois et j’y ai acquis des compétences, de l’expérience et des connaissances utiles sur les systèmes qui, je l’espère, me serviront dans la suite de ma carrière. Le réseautage vous donne accès à des perspectives que vous n’auriez pas eues autrement. Et n’oubliez surtout pas que le réseautage devient de plus en plus facile avec la pratique!
     
  3. Selon moi, la leçon la plus importante que j’ai pu retenir de mon travail a été de me rendre compte que de nombreuses possibilités s’offriront à moi à la fin de mes études. Avec ce premier emploi à temps plein, qui a duré au-delà du trimestre d’été, j’ai constaté qu’il ne s’agit que du début de mon cheminement de carrière. J’y ai découvert le genre de tâches que j’aime accomplir, le milieu de travail que je préfère ainsi que la direction générale que j’aimerais donner à ma carrière. Tous ces facteurs m’aideront à façonner mon parcours et à prendre les meilleures décisions possible pour mes emplois à temps plein. Au travail, je recevais souvent des courriels sur des postes affichés et des liens vers des offres d’emploi dans la région de la Capitale nationale et partout au Canada. J’ai constaté qu’il y a une grande variété d’emplois offerts dans le secteur public et que les « mutations latérales » entre les ministères sont courantes. Personnellement, j’aimerais élargir mes connaissances sur diverses industries pendant que je travaille pour le gouvernement fédéral et je me réjouis à l’idée des perspectives à venir.

J’aimerais remercier le Centre des carrières de Telfer de fournir aux étudiants du baccalauréat les ressources qui m’ont aidé à enrichir mon développement personnel et professionnel. J’encourage chacun et chacune d’entre vous à prendre le temps de vous renseigner sur les ateliers et programmes de développement qui vous sont offerts en tant qu’étudiants de Telfer!

En conclusion, utilisez les ressources du Centre des carrières, exercez-vous à faire du réseautage pour élargir votre réseau et vos perspectives d’emploi, et n’oubliez pas que de nombreuses possibilités vous attendent à l’avenir.

Fermer