Passer au contenu principal

L’entrevue

Entrevue

À l’occasion de l’entrevue, l’employeur évalue les candidats et leur pose des questions dans le but de trouver celui qui conviendra le mieux. Le marché de l’emploi donne lieu à de la concurrence féroce; il est donc essentiel de parvenir à vous distinguer et à faire une impression positive et durable sur la personne qui vous interroge. Une bonne préparation est la clé d’une entrevue réussie!

Préparation à l’entrevue

Profitez des ressources suivantes pour vous préparer pour une entrevue :

  • Inscrivez-vous à un atelier ou séance (p. ex. Techniques d’entrevue ou Entrevues 101) en visitant le Calendrier des événements
  • Participez à des activités spéciales, telles que la Journée sur les entrevues, qui comprend des simulations d’entrevues "vitesse" avec des employeurs (voir notre Calendrier des événements pour de plus amples renseignements);
  • Prenez rendez-vous avec un conseiller en carrières à tout moment de l’année pour une simulation d’entrevue. Pour ce faire, présentez-vous au Centre des carrières (DMS 1100), ou communiquez avec nous au 613-562-5656.

Vidéo: Une entrevue réussi

L'équipe du Centre des carrières a créé a ce vidéo pour vous aider à vous démarquer de la concurrence.

5 conseils pour réussir une entrevue


1.  Une bonne connaissance de vos points forts

Rien de tel pour gagner en confiance qu’une préparation exhaustive. En étudiant soigneusement la description du poste, vous pouvez anticiper les questions et compétences qui seront abordées lors de l’entretien et vous préparer en conséquence. Ainsi, vous serez en mesure d’établir des liens concrets entre les critères de l’emploi et votre propre parcours.

2.  Des recherches préparatoires

Prenez le temps de bien vous renseigner sur l’employeur cible; il s’agit d’une étape fondamentale de la préparation à l’entrevue. Vous devriez être au courant des aspects suivants :

  • La taille et le rayonnement de l’entreprise
  • L’organigramme
  • Ses principaux concurrents
  • Le mandat de l’entreprise
  • Ses buts et objectifs
  • Son rendement au cours de cinq dernières années
  • Les derniers rapports annuels 
3.  Une tenue professionnelle

Une tenue professionnelle est obligatoire. Planifiez une tenue qui correspond bien à l'organisation et sa culture, tout en demeurant professionnelle. Vos interlocuteurs doivent pouvoir vous imaginer à leurs côtés à la suite de votre entretien.

Tenue pour hommes – Un complet, de préférence dans un ton foncé (éviter le noir par contre), accompagné d’une chemise blanche ou blanc cassé. Votre complet devrait être à votre mesure, propre et bien repassé. Le choix de cravate devrait demeurer plutôt sobre. Les chaussettes et les souliers propres sont obligatoires.

Tenue pour femmes – Un tailleur accompagné d’une chemise blanche ou blanc cassé est un choix judicieux. Contrairement aux hommes, les femmes ont plus de choix quant à la couleur du tailleur, sans toutefois tomber dans l’extravagance. Il est conseillé d’utiliser en majeure partie des tons neutres pour constituer sa tenue : Beige, gris, noir, blanc, bleu marine. Les bas nylons sobres et sans motifs sont préférables. Les chaussures devraient bien s’agencer avec l’ensemble. 

4.  Des documents à l’appui

Ne vous pointez jamais à un entretien d’embauche sans avoir sur vous plusieurs copies de votre CV, votre liste de référence, vos lettres de recommandation ainsi qu’une liste de questions que vous souhaitez poser à l’employeur. Nous vous encourageons également à apporter votre portfolio professionnel ou des échantillons de votre travail. Enfin, n'oubliez pas d'apporter des stylos et du parier pour prendre des notes.

5.  De la pratique

La réussite d’une entrevue dépend souvent de la préparation préalable. Il faut vous pratiquer! Demandez de l’aide à vos amis, votre famille, un professeur, un conseiller en carrière ou encore un professionnel lors des activités de réseautage. Plus vous pratiquez, plus vous serez prêt à répondre lors d'une entrevue réelle.

Questions générales (connaissances, habiletés et compétences)

Ces questions ont pour fonction de briser la glace. Elles peuvent notamment porter sur certains aspects techniques du poste à combler ou sur les connaissances requises.

Exemples

  • Parlez-nous de vous.
  • Que savez-vous au sujet notre entreprise?
  • Pourquoi devrions-nous vous embaucher?
  • Décrivez deux de vos principales qualités.
  • Décrivez deux de vos défauts.
  • Détenez-vous de l’expérience pertinente?
  • Quelles sont vos attentes salariales?

N.B. Il se peut qu’un employeur vous pose des questions d’étude de cas. 

Question et réponse : modèle exemplaire

Question : Parlez-nous de vous.

Réponse : Je viens d’obtenir un baccalauréat en sciences commerciales avec spécialisation en comptabilité de l’Université d’Ottawa. J’ai suivi des cours en fiscalité, en vérification et en gestion financière. Mon prochain objectif est d’obtenir mon titre de comptable agréé. J’ai de l’expérience pratique : j’ai travaillé deux années consécutives dans un centre d’information fiscale où j’aidais les aînés, les personnes handicapées, les personnes à faibles revenus ainsi que les nouveaux résidents du Canada à préparer leur déclaration de revenus. Je suis une personne motivée qui recherche dans son milieu de travail un bel équilibre entre l’autonomie et le travail d’équipe. Dans mes temps libres, je mène une vie active et je pratique plusieurs sports, entre autres le soccer, le tennis et le volleyball. Je m’intéresse sincèrement au domaine de la comptabilité et votre cabinet me paraît l’endroit idéal pour entamer ma carrière.

Conseil : Abordez les différentes sphères de votre vie, soit scolaire, professionnelle et personnelle.

Questions sur le comportement 

Il arrive souvent aux employeurs de poser des questions de type comportemental dans le but de déceler la présence de certaines habiletés souhaitables chez un candidat. Par le biais de ces questions, l’interviewer cherche à vous faire décrire une situation antérieure où vous auriez fait preuve d’une qualité ou d’une compétence donnée. Cet exercice repose sur le principe que vos antécédents comportementaux peuvent servir d’indicateurs du comportement à venir.

Voici quelques pistes pour vous préparer à ce type de questions : 

  • Cernez les compétences et qualités susceptibles d’intéresser l’employeur cible;
  • Pensez à une occasion où vous avez fait preuve des compétences en question;
  • Préparez une réponse en utilisant la formule STAR.

La formule STAR aborde les aspects suivants : la Situation, la Tâche, l’Action et les Résultats. 

Exemple de questions 

  • Racontez-nous une situation où vous avez joué un rôle pivot dans la réussite de votre équipe.
  • Parlez-nous d’une situation où vous avez réussi à respecter un délai très serré.
  • Faites-nous part d’une occasion où vous avez eu affaire à un client difficile. Comment avezvous géré la situation?
  • Décrivez-nous une occasion où, malgré tous vos efforts, vous n’avez pas été en mesure de respecter une échéance.
  • Pouvez-vous nous parler d’une situation où vous avez anticipé des problèmes potentiels et vous avez pris des mesures en conséquence.
  • Avez-vous déjà été obligé de prendre une décision qui ne plaisait pas à vos coéquipiers?
  • Parlez-moi d’une situation où vous avez réussi à influencer l’opinion de quelqu’un grâce à vos habiletés de présentation.
  • Avez-vous déjà été obligé de respecter une politique ou un règlement que vous n’approuviez pas?
  • Parlez-nous d’un problème que vous avez réussi à résoudre en faisant preuve de créativité.
  • Parlez-nous d’un problème que vous avez réussi à résoudre en faisant preuve de pensée critique et de logique. 

Question et réponse : modèle exemplaire

Racontez-nous une occasion où vous avez joué un rôle pivot dans la réussite de votre équipe. 

S : En tant qu’étudiante en gestion, je suis souvent tenue de travailler en équipe. La session dernière dans un de mes cours de marketing, nous devions effectuer un projet de groupe. Mes camarades et moi avions formé une équipe de cinq et nous avions désigné l’une d’entre nous comme chef d’équipe. Malheureusement, les problèmes n’ont pas tardé à surgir. Nous avons appris que notre chef d’équipe éprouvait des difficultés personnelles qui se répercutaient sur son rendement scolaire. Après un certain temps, elle a dû abandonner le cours.

T : Notre projet consistait à élaborer un plan de marketing et rédiger une proposition pour une entreprise en démarrage choisie par le professeur. L’équipe s’inquiétait d’avoir perdu un membre de l’équipe et d’avoir pris du retard par rapport à notre échéancier initial. Notre problème se résumait à un manque de direction.

A : J’ai décidé de prendre les choses en main pour que notre note ne subisse pas les conséquences de ce retard, et je me suis portée volontaire comme nouvelle chef d’équipe. Après avoir obtenu l’accord des autres membres, j’ai convoqué une réunion d’équipe pour faire le point sur notre progrès. Nous avons fait le bilan d’étape et partagé nos commentaires et notre rétroaction, après quoi j’ai félicité mes coéquipiers pour leur travail, j’ai réparti les tâches de notre ancienne coéquipière et j’ai dressé un plan d’action et un nouvel échéancier. Par la suite, j’ai organisé diverses séances de remue-méninges et j’ai veillé au respect des échéances en restant à l’affût du progrès de mes camarades par de fréquents échanges de courriels. Après avoir travaillé en groupe pour élaborer une campagne du tonnerre, j’ai demandé à tous de me remettre leur partie respective et j’ai effectué la révision finale de l’ensemble.

R : En assumant la direction du groupe, en entretenant une communication régulière et en faisant respecter les échéances, nous avons réussi à rédiger notre proposition dans les délais. Non seulement mon groupe a-t-il obtenu la note « A », mais j’ai moi-même reçu plusieurs compliments sur mes compétences en leadership. Bref, je suis assez fière de la façon dont j’ai géré la situation. 

Questions de mises en situation

Les mises en situation se déroulent comme suit : les employeurs décrivent une situation hypothétique, puis ils vous demandent d’anticiper votre réaction. La formule STAR s'applique encore, mais l’interviewer précise la situation et la tâche, le votre rôle est d’expliquer l’action que vous entreprendriez et le résultat attendu. 

Exemples de mises en situation

  • 1. Comment réagiriez-vous devant d’un client qui est mécontent du service reçu ou du produit acheté?
  • Vous travaillez en collaboration avec un collègue sur un projet, mais votre collègue ne fournit pas sa part d’efforts. Que faites-vous?
  • En tant que gestionnaire, vous devez parfois prendre des décisions difficiles à l’égard de votre personnel. Comment réagiriez-vous si l’on vous demandait de congédier un de vos employés?
  • Vous travaillez comme préposé au service à la clientèle dans un établissement financier. La file de clients devant votre poste ne cesse de s’allonger et ces derniers commencent à s’impatienter. Vous devez toutefois aider un nouveau coéquipier à servir ses propres clients. Vous devez également, d’ici la fin de la journée, remettre un rapport à votre patron et vous doutez avoir le temps de vous occuper de ce projet. Que faites-vous? 

Question et réponse : modèle exemplaire

Vous travaillez en collaboration avec un collègue sur un projet, mais votre collègue ne fournit pas sa part d’efforts. Que faites-vous?

(N’oubliez pas que la question précise la situation et la tâche à accomplir. À vous de présenter l’action et les résultats envisagés.) 

A : Tout d’abord, j’en parlerais directement à mon collègue pour tenter de cerner la source du problème. Si nous entretenons une relation particulièrement étroite, j’essaierais peut-être d’aborder le sujet à l’occasion d’un repas ou d’un café en tête-à-tête. Il se peut que cette personne passe une période difficile, dans ce cas il faudrait faire preuve d’empathie et lui offrir un coup de pouce. Si j’ai le pressentiment suite à cette conversation qu’il ne s’agit pas d’un problème passager et que mon collègue se montre intransigeant, je devrais peut-être alors en parler avec mon patron. Néanmoins, je ferais tout en mon possible pour tenter de régler le problème avec mon collègue, sans avoir à faire intervenir d’autres personnes.

R : Mon souhait serait de voir se régler le problème de manière professionnelle et juste afin de minimiser les répercussions sur mon collègue et l’équipe dans son ensemble.

 

 


Fermer