Passer au contenu principal

Bâtissez votre entreprise et obtenez des crédits de cours grâce au cours « Fusion entrepreneuriale »

Photo d'un chercheur de Microbright

Dans le but de mieux canaliser la motivation des étudiants qui ont l’esprit d’entreprise, l’École de gestion Telfer, en collaboration avec la Faculté de génie et la Faculté des arts, a récemment combiné des projets d’entrepreneuriat à des crédits de cours. Le cours « Fusion entrepreneuriale » est une initiative à l’échelle du campus qui mise sur les ressources de démarrage d’entreprise de l’Université et de la collectivité pour aider les étudiants à développer leurs entreprises dans le cadre d’un cours avec crédits d’une durée de 13 semaines.

« Le cours, qui se veut essentiellement un incubateur auquel sont assortis des crédits de cours, offre d’importantes occasions aux étudiants qui cherchent à mettre leur entreprise sur pied et qui souhaitent tirer profit des ressources externes et de celles offertes par l’Université, déclare Stephen Daze, entrepreneur en résidence Dom Herrick. À deux reprises au cours du semestre, les participants présentent leur projet d’affaires à des juges externes dans l’espoir de se voir décerner un prix en argent. »

Les étudiants présentent une demande en vue d’être admis au programme. Leurs entreprises font alors l’objet d’un examen afin de déterminer à quelle étape elles se trouvent et d’établir ce que les étudiants seront en mesure d’accomplir pendant le semestre. À la fin du cours, les étudiants font une dernière présentation et font état de leurs progrès pour mettre en relief les travaux qu’ils ont accomplis pendant le semestre. Les présentations obligatoires toutes les deux semaines permettront aux étudiants de peaufiner leurs techniques de présentation et de recueillir de précieux commentaires auprès de leurs professeurs, de leurs mentors externes et de leurs pairs.

Microbright, par exemple, est une entreprise en démarrage qui se sert des microbes naturellement présents dans l’environnement pour éliminer les métaux toxiques provenant d’activités minières qui se trouvent dans l’eau. « Le cours “Fusion entrepreneuriale” m’a aidé à comprendre, d’un point de vue commercial, comment il faut s’y prendre pour connaître du succès avec une entreprise en démarrage. Ce cours m’a donné les outils et le mentorat auxquels je n’aurais pas eu accès autrement », explique Daniel Grégoire, candidat au doctorat à la Faculté des sciences et l’un des fondateurs de Microbright.

L’entreprise Eephorea, quant à elle, vise à répondre aux besoins de l’industrie du divertissement grâce à la production et à la promotion d’expériences de divertissement en temps réel. « Si les gens se déplacent pour assister à un événement d’une durée de plusieurs heures, pourquoi ne pas leur offrir des activités intéressantes en plus des têtes d’affiche? Des activités simples, comme des dégustations, des danseurs acrobatiques, des accessoires pour prise de photos et des expositions visuelles intrigantes, peuvent nettement rehausser l’expérience des invités et rendre un événement encore plus inoubliable, affirme Zachary Princi, étudiant à l’École de gestion Telfer. Le cours “Fusion entrepreneuriale” m’a permis de consacrer plus de temps à mon entreprise sans pour autant nuire à mes études. »

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme et pour découvrir comment vous pouvez vous inscrire à la session d’hiver 2018, veuillez communiquer avec Stephen Daze


Publication : 2 mai 2017 | Catégorie : Actualités

Fermer