Passer au contenu principal
 |  Catégorie : Annonces aux étudiants  |  Étiquettes : Finance, Laboratoire de recherche et d'apprentissage en finance

Le concours Rotman International Trading Competition (RITC) est un événement unique en son genre qui a lieu chaque année à l’École de gestion Rotman de l’Université de Toronto, laquelle se situe dans l’un des plus grands centres financiers d’Amérique du Nord.

L’équipe de cette année était composée de six de nos étudiants en finance les plus performants : Ben Fudali, Jack Lau, Dmitry Shorikov, Shiza Shahzad, Ben Laulan Souilhac et Maxime Gosselin. Ils ont été encadrés par Tarek Kassem, gestionnaire du Laboratoire de recherche et d’apprentissage en finance. L’équipe de l’École Telfer a terminé 12e au classement général. Nos étudiants du B.Com. se sont mesurés à d’autres étudiants des programmes de maîtrise et de doctorat, alors que l’Université d’Ottawa faisait partie des quelques écoles à envoyer des étudiants de premier cycle. Les écoles représentées venaient de quatre des cinq continents, et les équipes provenaient d’Australie, d’Italie, de Chine, du Mexique, d’Irlande et d’Islande.

La RITC, qui vient de fêter son 15e anniversaire, est le plus grand défi de marché simulé au monde; elle rassemble des équipes d’étudiants et leur faculté, et ceux-ci représentent plus de 50 des meilleures universités à l’échelle mondiale. À la différence des concours sur les opérations boursières électroniques à distance, la RITC offre aux étudiants, à la faculté ainsi qu’aux commanditaires, l’expérience inestimable de participer à une interaction stimulante en personne, appuyée par notre format de conférence unique.

En voici les points marquants :

1er au classement général – Cas S&P Global Quantitative Outcry (criée quantitative de S&P Global)

Le cas S&P Global Quantitative Outcry (criée quantitative de S&P Global) met les participants au défi d’appliquer leur compréhension de la macroéconomie dans le but de déterminer l’effet des communiqués de presse sur l’économie mondiale, reflétée par le Rotman Index (« RT100 »). L’indice RT100 est un indice composite qui reflète les conditions politiques et économiques ainsi que la conjoncture des marchés à l’échelle mondiale. Les participants seront tenus d’interpréter les communiqués de presse aussi bien quantitatifs que qualitatifs et de réagir en fonction de ceux-ci en se fondant sur leur analyse de l’incidence desdits communiqués sur l’indice en négociant des contrats à terme.

Parmi les 10 meilleurs  – cas Fixed Income (revenu fixe)

Le cas Fixed income (revenu fixe) mettra les participants au défi de gérer un portefeuille d’obligations et de réaliser des bénéfices en tirant parti d’erreurs éventuelles dans l’évaluation du prix des obligations entraînées par des changements dans les obligations à coupon zéro et par des écarts de crédit. Ce défi exigera de la part des participants qu’ils comprennent différents types de communiqués et qu’ils évaluent l’incidence de ces derniers sur la courbe de rendement, sur les cotes de crédit ainsi que sur les prix des obligations. Les participants utiliseront alors les tarifs des obligations à coupon zéro pour fixer le prix des obligations du Trésor sans risque. Ils utiliseront également la courbe du rendement et la méthode dite du Z-score d’Altman pour prévoir les changements potentiels dans la cote de crédit des entreprises, et ce dans le but de fixer le prix des obligations d’entreprise à risque.

Parmi les 10 meilleurs – cas BP Commodities (produits de base de BP)

Le cas BP Commodities (produits de base de BP) met au défi la capacité des participants à négocier dans un marché d’offre et de demande du pétrole brut qui est fermé. La production du pétrole brut naturel et sa consommation vont former le cadre au sein duquel les participants vont se livrer à des négociations directes en vue de satisfaire leurs objectifs mutuels. Le cas mettra à l’épreuve la capacité des participants à comprendre la dynamique complexe du marché et à jouer leur rôle de manière optimale, tout en mettant l’accent sur le travail d’équipe et la communication. Il concernera la production, le raffinage, le stockage et la vente du pétrole brut ainsi que de ses produits physiques synthétisés.


© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer