Passer au contenu principal
 |  Catégorie : Diplômés aux commandes  |  Étiquettes : diplomés, impact-fr

Les meilleurs soins possible

Le Dr. Jack KittsAssurez-vous que vos patients et leurs familles sont au cœur de tout ce que vous faites. Embauchez des professionnels de la santé hautement qualifiés et fournissez-leur les ressources nécessaires à l'exercice de leurs fonctions. Enfin, formez une équipe de leaders engagés qui travailleront en collaboration afin de résoudre les problèmes, de surmonter les défis et de rendre votre entreprise encore meilleure. C'est ce qui compte le plus pour moi.

Le premier point – s'assurer que les patients aient accès à des services de soins de santé de haute qualité dans leur ville – a été ma priorité absolue dès le moment où j'ai reçu mon diplôme de l'école de médecine, il y a de cela des décennies. Depuis 2001, j'occupe le poste de président-directeur général à l'Hôpital d'Ottawa, et j'ai pu élargir cette mission, qui concernait initialement mes propres patients et leurs familles, à des milliers de patients et leurs familles desservis par l'un des plus grands établissements de soins de santé au pays. C'est ici que les équipes de professionnels qualifiés et attentionnés entrent en jeu : si certains me considèrent comme un dirigeant accompli, c'est grâce à l'intelligence et au dévouement des autres. Il ne s'agit pas de fausse modestie. Depuis mes études, une phrase attribuée à Harry S. Truman me guide : « Il est étonnant de voir tout ce que l'on peut accomplir lorsque personne ne recherche la gloire individuelle. » [traduction libre]

Mon succès à l'Hôpital d'Ottawa repose aussi en grande partie sur l'École de gestion Telfer. Quelques semaines à peine avant d'entrer en fonction en tant que PDG, j'avais obtenu mon MBA, qui m'avait muni des compétences et des connaissances pertinentes à de nombreux domaines. Depuis lors, je me suis fié tous les jours à cette capacité et à cette compréhension. Jamais n'aurais-je pu prévoir qu'un jour, je deviendrais le PDG d'un grand hôpital de recherche et d'enseignement : j'étais un anesthésiste, pas un cadre! Mais le défi s'est présenté et j'étais prêt à le relever. J'étais surtout prêt à former des équipes qui allaient permettre à notre établissement d'éliminer les déficits, de remonter le moral des troupes et de veiller à ce que les patients et leurs familles reçoivent les meilleurs soins possible. En fait, ce qui compte pour moi est aussi ce qui fait une différence dans la vie des autres.


© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer