Passer au contenu principal
 |  Catégorie : Diplômés aux commandes

« Tous les étudiants du programme reçoivent le même diplôme », a-t-elle déclaré. « Ce sont les choses que l’on fait en-dehors des travaux scolaires qui non seulement nous distinguent des autres diplômés, mais nous permettent aussi de nous rapprocher de notre objectif. »

Une femme prévoyante

Jodie Harrison a été prévoyante. Étudiante en B.Com. Telfer, Jodie avait l’intention de devenir conseillère en placements. Elle s’est donc spécialisée dans la finance et a tiré profit du Programme Connexions de l’École pour faire un stage dans une firme de placement d’envergure nationale pendant sa dernière année d’études. Jodie a aussi travaillé pour le Centre des carrières et a assuré la présidence de l’association des étudiants en B.Com. Telfer. Ces rôles lui ont permis d’acquérir diverses compétences et de nombreux contacts qui se sont révélés particulièrement utiles après l’obtention de son diplôme.

« Tous les étudiants du programme reçoivent le même diplôme », a-t-elle déclaré. « Ce sont les choses que l’on fait en-dehors des travaux scolaires qui non seulement nous distinguent des autres diplômés, mais nous permettent aussi de nous rapprocher de notre objectif. »

Jodie Harrison demeure prévoyante. Elle l’est en tant que professionnelle pour BMO Nesbitt Burns, où elle aide les familles et les entrepreneurs à atteindre la réussite financière. Elle l’est aussi pour son alma mater. Elle a présidé l’Association des anciens; elle est aussi membre du Programme de mentorat pour les cadres, et elle vient tout juste d’être nommée présidente de l’édition 2018 du tournoi de golf pour les bourses d’études.

« Présider le tournoi est tout à fait dans mes cordes en tant que conseillère en placements », a-t-elle expliqué. « Je veux que les étudiants de l'École Telfer aient accès à de nombreuses bourses généreuses, de sorte qu’ils puissent obtenir leur diplôme sans avoir accumulé de dette ou le moins possible. »

Elle est aussi prévoyante dans l’âme : « Si j’ai un conseil à donner aux étudiants de l'École Telfer, c’est de trouver leur propre voie et ensuite de travailler dur, qu’il s’agisse d’établir des réseaux, de partager des expériences, de trouver des mentors ou de soutenir leurs pairs en cours de route. »

C’est un bon plan.


© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer