Passer au contenu principal
 |  Catégorie : Futurs diplômés  |  Étiquettes : international, iGem

Marina Kidisyuk, coprésidente du programme International Genetically Engineered Machine (iGEM), sera à Boston avec le reste de son équipe pour présenter leur projet en biologie synthétique à la compétition Giant Jamboree.

Cette année, l'équipe va créer une commutation tristable modélisant la différenciation cellulaire de  la levure, capable en définitive d'améliorer les thérapies régénératives à partir de cellules souches. L'équipe de relations commerciales étudiera de son côté l'utilisation équitable du matériel génétique entre l'industrie et le milieu universitaire avec un exposé de principes, en mettant  l'art au service d'une plateforme destinée à informer  le public.

L'équipe de l'Université d'Ottawa est en général formée de 20 à 25 étudiants de premier cycle à l'expérience diverse et de 3 ou 4 étudiants de deuxième cycle, accompagnés de  conseillers pédagogiques qui travaillent sur des aspects d'un ou plusieurs projets en particulier.

« Je me suis toujours intéressée à l'innovation et j'ai vu dans iGEM l'occasion de participer à un projet qui repousse les frontières de la technologie à venir. Le domaine de la biologie synthétique est relativement nouveau et je trouve passionnant qu'il puisse offrir autant de solutions durables et non invasives à des problèmes environnementaux et médicaux actuels  qui ne sont pas encore résolus », explique Marina Kidisyuk. C'est la deuxième fois qu'elle participe au programme.

Marina s'intéresse particulièrement à l'industrie des biotechnologies. Elle a d'ailleurs choisi d'étudier à l'École de gestion Telfer en raison de l'importance que l'établissement accorde à l'innovation et du grand nombre d'entreprises de biotechnologies installées à Ottawa. Elle aime son domaine d'études. Pour elle, la comptabilité est « la langue des affaires, et le monde des affaires peut transformer une idée créative en une application du monde réel qui peut changer drastiquement notre futur pour le mieux ».

Jusqu'à maintenant, le cours de droit des affaires de Gilles LeVasseur est celui qui a le plus marqué Marina. « La leçon la plus importante que j'ai apprise est de prévoir et de couvrir chaque étape, aussi insignifiante qu'elle puisse  paraître au premier abord. Comme je m'intéresse à l'entrepreneuriat et à la propriété intellectuelle, cela m'a été d'une aide inestimable dans tous mes projets. »

L’objectif de Marina est de créer un pont entre l'industrie et le monde académique. Elle espère pouvoir mettre en relation les étudiants et les chefs de file de l'industrie des sciences de manière à ce que leur collaboration permette la concrétisation d'idées innovantes. « La biotechnologie est à l'avant-garde de l'innovation et, en tant qu'étudiante en affaires, je veux participer à faire en sorte que de bonnes inventions puissent offrir des solutions aux problèmes concerts d'aujourd'hui. »

L'an dernier, l'équipe iGEM de l'Université d'Ottawa a reçu la médaille d'argent au Giant Jamboree 2014 où 245 universités du monde entier étaient représentées. Le Giant Jamboree aura lieu au Hynes Convention Center de Boston du 24 au 28 septembre 2015.


© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer