Passer au contenu principal
 |  Catégorie : Innovation et entrepreneuriat  |  Étiquettes : entrepreneurship, impact, women, orser-barbara

Le Centre de leadership de l’École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa, en collaboration avec le Diversity Institute de la Ryerson University, a lancé la Ontario Inclusive Innovation (I2) Action Strategy (stratégie d’action d’innovation inclusive (I2) de l’Ontario).

Le Brookfield Institute of Entrepreneurship + Innovation a accordé un contrat de 225 000 $ au Centre de leadership de l’École de gestion Telfer, en collaboration avec le Diversity Institute de l’Université Ryerson, afin de préparer un rapport sur l’état du soutien offert aux entreprises fondées par des femmes en Ontario, offrir des ateliers sur l’entrepreneuriat tenant compte des disparités entre les sexes, mettre sur pied un programme de certification et tenir une conférence pour présenter des pratiques factuelles visant à habiliter les entrepreneures. Parmi les partenaires de l’industrie : Les femmes en communications et technologie, WEConnect International – Canada, Canadian Aboriginal and Minority Supplier Council, WBE Canada, YWCA et les Services d’emploi des jeunes.

Des études menées par l’École Telfer et le Diversity Institute font état de la nécessité d’une culture favorable aux femmes et de services d’entrepreneuriat tenant compte de la spécificité des sexes. Le soutien offert aux entreprises communautaires met l’accent principalement sur la technologie, malgré l’importance d’autres secteurs dans lesquels œuvrent un très grand nombre d’entrepreneures. Les entrepreneures sont moins susceptibles d’obtenir des contrats d’investissements et gouvernementaux, et perdent ainsi des occasions d’affaires.

« Il s’agit d’un impératif économique de traduire des perspectives factuelles en programmes et en outils pour habiliter les entrepreneures. Le fait de ne pas soutenir les entreprises à fort potentiel de croissance et divers types d’entreprises dirigées par des femmes est un gaspillage de ressources intellectuelles et renforce les inégalités économiques et sociales », explique Barbara Orser, PhD, membre du corps professoral de l’École de gestion Telfer et chef de projet. « Cette stratégie d’action d’une durée de 12 mois devrait transformer l’Ontario en l’un des écosystèmes entrepreneuriaux les plus inclusifs au monde. »

Selon Wendy Cukier, directrice du Diversity Institute et coauteure d’Innovation Nation, « Les femmes jouent un rôle essentiel pour ce qui est de stimuler la croissance économique. Nous devons éliminer les obstacles imposés à diverses femmes et veiller à ce que les processus et les soutiens ne reflètent pas de préjugés conscients ou inconscients. Nos dernières études ont démontré que les entrepreneures immigrantes, appartenant à des groupes racialisés et autochtones se heurtent à des difficultés supplémentaires. La diversité favorise l’innovation et nous pouvons tirer profit de ce que nous savons sur l’innovation pour éliminer les disparités. »


© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer