Passer au contenu principal
 |  Catégorie : Innovation et entrepreneuriat  |  Étiquettes : bcom, innovation, sustainability

Dans le cadre du cours Leadership, stratégie et durabilité, près de 150 étudiants de l’École de gestion Telfer des cours ADM 4717, ADM 4317 ainsi que du cours MBA5211 ont participé à une simulation interactive en ligne intitulée FishBanks.

C’est une simulation en ligne où chaque équipe d’étudiants joue le rôle d’une entreprise qui exploite et gère une flotte marine. Les équipes sont en concurrence à maximiser leur valeur nette durant la simulation. Les équipes commencent par définir leur stratégie pour les 10 prochaines années. Elles doivent planifier leurs opérations annuellement dont principalement les activités de pêches en allouant leurs ressources chaque année conformément à leur stratégie définie au départ.  Elles décident d’acheter, de vendre ou de construire leurs navires, décident où pêcher et négocient les uns avec les autres. Les étudiants mettent leurs efforts sur la réflexion stratégique et la prise de décision, l’outil calcule automatiquement tous les indicateurs et les résultats financiers annuels pour chaque équipe. La plateforme simule un système réel d’affaire dont les ressources naturelles marines représentent la principale source de revenus des entreprises. Toutefois, l’objectif de la simulation ne se limite pas seulement à conscientiser les étudiants à l’importance d’une planification stratégique et aux conséquences des décisions à court et long terme, mais surtout à les exposer aux enjeux de la dynamique des écosystèmes et de l’exploitation irrationnelle des ressources.

« Nous préparons les décideurs de demain qui auront à gérer des entreprises participantes à l’exploitation des écosystèmes vivants de façon directe ou indirecte », affirme Dorra Jlouli, professeure du cours ADM4717. « Le principal défi dans une dynamique systémique, comme celle de la gestion des ressources naturelles, réside dans l’interdépendance des différents paramètres du système. Cette simulation est un excellent outil permettant de simplifier aux étudiants cette complexité de "la tragédie des biens en commun" », ajoute-t-elle.

Le débriefing suivant la simulation est aussi important voir encore plus important que la simulation même. Les étudiants réalisent alors et comprennent les conséquences de leurs décisions. « Même si la tendance de la dynamique de la régénération de l’effectif des poissons a été expliquée avant la simulation, les joueurs ont tous tendance à surpasser la taille maximale de la flotte correspondant à une exploitation rationnelle et durable des ressources. C’est un comportement typique dans différents contextes d’utilisation de cette simulation indépendamment du niveau de connaissance en la matière », affirme Dorra Jlouli.

« En concevant le cours, nous avons cherché délibérément une méthode pédagogique qui permettrait aux étudiants de ressentir une certaine dissonance cognitive entre le type de leader qu'ils croient être et les conséquences réelles de leurs décisions d'affaires sur l’avenir de la planète », affirme Professeur Daina Mazutis professeure du cours ADM 4317 et MBA5211. « La simulation Fishbanks offre une expérience d'apprentissage qui permet une réflexion personnelle profonde sur le lien entre le leadership, la stratégie et la durabilité », ajoute-t-elle.

Fishbank simulation 1  Fishbank simulation 2  Fishbank simulation 3

FishBanks est une simulation, créée par MIT Slown Scool of Management. Elle est utilisée par des universités de renommée internationale essentiellement dans le cadre des programmes de gestion et en développement durable. Elle est utilisée aussi par les institutions internationales, principalement la GIZ pour leurs ateliers de planification stratégique en développement durable et pour expliquer le phénomène de la tragédie des biens communs.


© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer