Passer au contenu principal
 |  Catégorie : Actualités  |  Étiquettes : One Young World, Latest News

Canadian Prime Minister Justin Trudeau, One Young World, Kofi Annan, Emma Watson

Le premier ministre canadien Justin Trudeau souhaite la bienvenue aux conseillers du sommet One Young World, dont Kofi Anna, Emma Watson ainsi que des délégués de One Young World à la cérémonie d'ouverture du sommet One Young World 2016.

One Young World

 

L'Université d'Ottawa a parrainé sept étudiants de quatre facultés pour participer au sommet One Young World 2016 qui s'est déroulé ici à Ottawa, du 28 septembre au 1er octobre.  

Des délégués âgés de 18 à 30 ans sont arrivés à Ottawa en provenance de 196 pays. Les représentants sont des jeunes qui ont démontré leur aptitude au leadership ainsi qu'une volonté de réaliser des changements positifs. Bon nombre d'entre eux ont déjà eu une incidence dans leur pays d'origine sur divers enjeux, notamment le rôle des entreprises dans la société, la transparence des entreprises et du gouvernement, les répercussions des changements climatiques, la santé mondiale et la lutte contre la faim.

Pendant le sommet, les délégués participent à des débats, formulent et partagent des solutions novatrices à l'égard des questions préoccupantes que doit affronter la planète.

Les conférenciers spéciaux du sommet ont compté notamment Cher, chanteuse et actrice oscarisée, Kofi Annan, président de la Kofi Annan Foundation et septième Secrétaire général des Nations Unies, Bob Geldof, musicien et militant, Mary Robinson, ancienne présidente de l'Irlande, Fatima Bhutto, écrivaine, journaliste et militante, Jon Landau, producteur oscarisé des films Titanic et Avatar, Marc Garneau, premier astronaute canadien et ministre des Transports, Harley Finkelstein, (maîtrise en administration des affaires [MBA] 2009) chef des opérations de Shopify, et Marc Kielburger, CM, OMC, cofondateur d'Enfants Entraide et directeur général de Me to We, pour n'en nommer que quelques-uns. Le sommet One Young World 2017 aura lieu à Bogota, en Colombie. Vous pouvez lire ci-dessous des comptes rendus sur ce que chacun des délégués de l'Université d'Ottawa a retenu du sommet.

 

Jia Li

Jia Li, École de gestion Telfer

Cette conférence m'a fait voir les grandes réalisations accomplies dans le monde sur le plan social ainsi que tout ce qui reste à faire. Même si le monde fait face à des enjeux préoccupants, les réalisations passionnantes des conférenciers et des délégués me portent à croire qu'il y a encore de l'espoir pour l'humanité.

En tant que Canadiens, nous sommes les plus privilégiés, que ce soit en matière d'éducation ou de richesse; il est donc de notre responsabilité de participer à la création d'un monde meilleur. Prenez donc une seconde pour fermer les yeux et penser aux moments les plus difficiles de votre vie et à la personne que vous auriez aimé avoir à vos côtés pour vous venir en aide. Soyez cette personne. Cliquez ici pour lire le plein profile.

 

Tahir Shahzada

Tahir Shahzada, École de gestion Telfer et relations externes

Même s'il est réconfortant d'écouter des gens de renom, comme des directeurs généraux, des actrices, des figures philanthropiques, l'actuel premier ministre et d'anciens premiers ministres, parler de leur contribution au progrès, les vrais acteurs du changement étaient les jeunes hommes et femmes, victimes devenues entrepreneurs alors qu'ils ont dû affronter des injustices. 

Cliquez ici pour lire le plein profile.

 

Midia Shikh Hassan

Midia Shikh Hassan, Faculté de génie

J'ai participé au Défi d'entreprises sociales Résolution organisé par le projet Résolution pendant le sommet. L'idée d'entreprise que j'ai proposée entend donner une autonomie accrue aux jeunes autistes en leur offrant des possibilités d'emploi et un réseau de soutien. L'entreprise que j'ai proposée utilisera l'atelier MakerSpace sur le campus. Je me suis vue accorder une bourse Résolution à la cérémonie de clôture. 

Cliquez ici pour lire le plein profile.

 

Kevin Smiley

Kevin Smiley (MBA 2016) Fondateur de SuraiTea Inc.

M. Yunus était tellement passionné quant à l'importance d'être créateur d'emplois plutôt que chercheur d'emploi.

Mon entreprise sociale SuraiTea Inc. (www.suraitea.ca) est une entreprise sociale d'emballage de thé et de vente au détail de thé qui embauche des réfugiés pour emballer et vendre le thé. Nous sommes une entreprise relativement petite qui n'existe que depuis six mois, mais l'avenir semble très prometteur. J'ai trouvé très passionnant d'écouter les délégués au sommet qui ont de très grandes entreprises sociales. 

Cliquez ici pour lire le plein profile.

 

Kloe Desrosiers

Kloe Desrosiers, École de gestion Telfer et Enactus uOttawa

Quand il est question de justice climatique, il est possible que nous ne puissions pas voir les effets des changements climatiques dans notre ville, mais il y a certainement des millions de personnes dans le monde qui subissent directement les répercussions de nos actions à mesure que nous continuons d'agir de façon irresponsable. Réfléchissons aux mesures que nous prenons et aux conditions dans lesquelles vivent les autres en raison des changements climatiques... parce qu'au bout du compte, nous formons tous ensemble « un seul monde ». 

Cliquez ici pour lire le plein profile.

 

Natasha Gulati

Natasha Gulati, Faculté de droit, Section de common law

Parmi les éminents conférenciers présents se trouvaient le professeur Muhammad Yunus, lauréat du prix Nobel, Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies, et Mary Robinson, ancienne présidente de l'Irlande. Cependant, les conférenciers qui m'ont le plus inspirée sont mes camarades.

Pendant les débats publics, les discussions en petits groupes et les pauses de réseautage, les délégués ont pu partager leurs expériences en entrepreneuriat social en décrivant les obstacles qu'ils ont dû surmonter pour atteindre leurs objectifs en matière de justice sociale.  Cliquez ici pour lire le plein profile.

 

Megan Beretta

Megan Beretta, Faculté de sciences sociales

De nombreux participants à la conférence sont déjà sur le marché du travail, et dans ce contexte, ils ont commencé à intégrer des changements réalisables dans leur vie de tous les jours, que ce soit en lien avec leur travail, par l'entremise d'initiatives de responsabilité sociale au sein d'entreprises ou en faisant de leur travail des entreprises sociales ou des organismes à but non lucratif. Créer un mode de vie où faire progresser le changement social fait partie de l'existence de tous les jeunes est sans aucun doute le message de One Young World; et cette plateforme a véritablement le potentiel d'y parvenir. Maintenant que la conférence est terminée, il appartient à chacun des délégués, y compris moi-même, de choisir si c'est ainsi qu'il veut vivre. Cliquez ici pour lire le plein profile.

 


© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer