Passer au contenu principal

Marie Emmanuelle Kouadio
Marie Emmanuelle Kouadio
Étudiant en 4e année de finance

Êtes-vous déjà allé à une entrevue sans vous préparer ? Moi, oui et croyez-moi, je ne m’attendais pas à ce que les choses prennent cette tournure.

C’était l’an dernier et j’avais une entrevue avec un recruteur de BMO. Durant la même période, je recherchais un placement coop au privé et j’avais même postulé pour un poste à BMO (pour lequel je n’avais encore eu aucun retour après bien des jours.)

C’était une simulation d’entrevue organisée par le Centre des carrières, et tenant à vraiment faire bonne impression, je me questionnais sur la méthode de préparation à adopter, surtout que l’entrevue ne portait pas vraiment sur un poste précis. C’est là que je me suis dit : mais qu’est-ce que ça donnerait si j’y allais et j’improvisais simplement? Après tout, une entrevue a pour but premier de voir si le courant passe entre le candidat et l’employeur. C’était risqué de le faire, mais j’ai quand même décidé de me lancer.

Une fois sur les lieux, c’est avec un large sourire que la représentante de BMO s’est présentée. Puisque c'était une similation d'entrevue, le contexte permettait d'être moins nerveuse. Les sujets abordés ont été : ma personne, mes projets, sa carrière, les potentiels défis pour une employée qui a à cœur le projet de fonder une famille (donc d’avoir des enfants). Bref, une discussion  informelle dans une bonne ambiance et à l’issue de laquelle j’ai vraiment accroché avec l’employeur, au point où nous avons échangé nos coordonnées et elle a  même proposé d’intervenir en ma faveur pour le poste auquel j’avais postulé chez BMO. (J’ai par la suite reçu un appel pour une entrevue pour ce poste.)

Oui j’ai peut-être fait plusieurs entrevues auparavant puisque j’étais étudiante coop. Oui j’ai peut-être fait des simulations d’entrevue pour des postes spécifiques par le passé. Cela y est peut-être pour quelque chose. Mais il y a aussi que j’y suis allée avec une chose que bien souvent nous décidons volontairement de laisser à la maison lorsqu’on se rend à un entretien d’embauche : ma personne, la vraie « moi ».  J’ai alors été en mesure de sortir des réponses spontanées, honnêtes et j’ai la ferme assurance que ces aspects y sont pour beaucoup dans la réussite de cette entrevue.

Pourquoi ai-je décidé de partager mon histoire? Parce que cela m’a pris bien du temps pour réaliser qu’une entrevue est avant tout une rencontre entre deux (ou plusieurs) personnes qui veulent en apprendre l’une sur l’autre (oui, il s’agit d’un test dans les deux sens) afin de savoir si leurs personnalités sont compatibles dans le cadre du travail.

Sur ce, j’espère que mon expérience vous inspirera pour l’avenir et n’hésitez pas à partager en commentaires si vous avez eu des histoires similaires.

Bon succès!

Note : Le récit ci-dessus représente l’expérience personnelle de Marie Emmanuelle. Le Centre des carrières vous recommande de faire vos recherches si vous êtes convoqué à une entrevue pour un poste spécifique, puisque les employeurs veulent voir que vous connaissez le rôle et leur entreprise. Par ailleurs, certaines entrevues pourraient comporter des éléments techniques très spécifiques, comme des questions d’études de cas ou des mises en situation particulières. Il est donc toujours préférable de vous préparer autant que possible avant une entrevue parce que votre spontanéité pourrait plutôt être perçue comme un manque de recherche ou d’intérêt pour le poste. 

© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer