Passer au contenu principal

Vivre la riche expérience d’un stage de recherche

Seules des équipes de recherche solides peuvent produire des travaux aux conclusions réellement originales. Pour trouver des solutions fondées sur des données probantes qui pourront révolutionner les soins de santé, les chercheuses et chercheurs doivent collaborer étroitement avec des gestionnaires, des professionnels et des fournisseurs de tous les volets du système de santé, de même qu’avec les patientes et les patients, qui sont au cœur des systèmes de santé et de la recherche à leur sujet.

Obtenez une formation pratique en recherche

Voilà où entre en scène le stage dans le domaine de la recherche en gestion de la santé. Caractéristique distinctive de la maîtrise ès sciences en systèmes de santé de l’École de gestion Telfer, celui‑ci permet de passer une session dans un établissement de recherche de premier ordre pour apprendre au contact d’excellents chercheurs comment la recherche sur les systèmes de santé est menée au Canada et comment les conclusions révolutionnaires auxquelles elle aboutit modifient la pratique.

Voici quelques‑uns des établissements de soins de santé où des étudiantes et des étudiants ont effectué un stage :

  • The Hospital for Sick Children;
  • l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa;
  • le groupe de recherche sur les soins de maternité du British Columbia Women's Hospital and Health Centre;
  • le Bureau de médecine communautaire de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits, Santé Canada;
  • l’Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa;
  • l’Agence canadienne de développement international.

Votre directeur ou directrice de thèse vous aidera à trouver le stage qui vous permettra le mieux d’acquérir les compétences et les connaissances requises pour réussir une carrière dans le domaine de la recherche en systèmes de santé.

Nouez des liens avec des chefs de file en recherche

Le stage vous donnera la possibilité de prendre part à des travaux de recherche qui vous permettront d’affiner vos compétences dans le domaine et d’approfondir vos connaissances sur les systèmes de santé. Ce sera également l’occasion idéale de faire progresser votre thèse en mettant à profit l’expertise de chefs de file.

Obtenez une formation pratique en recherche. Nouez des liens avec des chefs de file du domaine. Optez pour la maîtrise ès sciences en systèmes de santé de l’École de gestion Telfer.

Témoignages étudiants

Elizabeth Gagnon

En tant qu’étudiante au programme de maîtrise ès sciences en systèmes de santé, j’ai eu le privilège d’effectuer un stage de recherche d’une durée de 12 semaines, en Europe. Le stage comprenait d’abord la réussite du cours d’été du Consortium européen de formation portant sur les « Ressources en matière de santé », à la Glyndŵr University située à Wrexham, au Royaume­Uni. Ma participation au cours d’été m’a donné l’occasion de discuter avec des professionnels de la santé, des chercheurs dans le domaine de la santé et d’autres étudiants venant de divers pays européens, sur la façon de promouvoir les ressources en matière de santé à tous les niveaux de système et dans tous les secteurs ainsi que dans les frontières géographiques. Après avoir terminé le cours d’été à Wrexham, j’ai travaillé au département Health and Society (HSO) à l’Université de Wageningen et au Centre de recherche, aux Pays­Bas. Le projet de recherche auquel j’ai participé était axé sur l’élaboration d’un ensemble d’indicateurs de santé et de bien­être en milieu de travail, fondés sur une recherche documentaire pertinente et d’entrevues auprès d’informateurs clés, soit des experts locaux. En plus de contribuer à renforcer mes compétences en recherche et à élargir mon bagage de connaissances, ce projet de recherche m’a également permis d’être témoin de l’attention grandissante et au respect accordés à la promotion de la santé en milieu de travail, aux Pays­Bas, et de vivre moi­même l’expérience de qualité de vie de ce pays. Après avoir obtenu mon diplôme du programme en systèmes de santé, j’ai continué la perfection de mes compétences en recherche grâce à un assistanat de recherche à l’Institut de recherche de l’Hôpital Montfort. J’ai récemment commencé une maîtrise en travail social à l’Université d’Ottawa afin de développer mon expertise pratique, particulièrement dans le domaine de la gérontologie sociale.

Michael Falconi

Au cours du stage que j’ai effectué dans le cadre de ma maîtrise en systèmes de santé, j’ai eu l’occasion de travailler à l’Hôpital Élisabeth­Bruyère, sous la supervision du Dr William Hogg et de la Dre Sharon Johnston. Pendant la durée du placement, j’ai examiné l’utilisation de systèmes de réponse vocale interactive pour la collecte de données sur la mesure du rendement automatisée dans les bureaux de soins de santé primaires. Pour ce faire, j’ai effectué une étude de la portée, ce qui m’a permis d’acquérir une expérience personnelle à la synthèse de grandes quantités de données en un document utilisable. J’ai également eu l’occasion de présenter les résultats au lors de l’assemblée annuelle du North American Primary Care Research Group (NAPCRG), qui s’est tenue à Ottawa. Dans l’ensemble, cette expérience a été très inspirante. Cela m’a donné une occasion supplémentaire de perfectionner mes compétences en recherche, parallèlement à mon travail de thèse, et aussi de recueillir une précieuse rétroaction par rapport à mon rendement en matière de recherche, de la part d’autres superviseurs. Après avoir effectué ma maîtrise, j’ai entrepris des études en médecine, à l’École de médecine du Nord de l’Ontario, et j’en suis actuellement à ma troisième année. Je suis très reconnaissant d’avoir vécu ces deux expériences de stage et d’avoir acquis des compétences, tout en élaborant ma thèse intitulée Awareness and Motivation in Collaborative Practice for Disaster Management, sous la supervision de la Dre Tracey O’Sullivan et du Dr Craig Kuziemsky. L’ensemble du programme m’a permis d’acquérir de solides connaissances, qui m’ont suivi et que j’ai mises en pratique aux fins d’amélioration du bien­être de la communauté et pour le patient.

Christine Fahim

J’ai terminé ma maîtrise en 2012, sous la supervision de la Dre Tracey O’Sullivan et du Dr Dan Lane. Mon mémoire de maîtrise visait l’analyse des perceptions sur la santé et des fournisseurs de services sociaux qui ont répondu à l’appel d’aide, en 2010, lors du tremblement de terre en Haïti. J’étais donc intéressée par le programme de stage qui allait me permettre d’explorer la logistique en lien avec la coordination de mesures d’urgence lorsqu’un pays fait l’objet d’une catastrophe. J’ai suivi un stage d’une durée de trois mois au Bureau régional de l’Europe de l’Organisation mondiale de la santé, situé à Copenhague. Lors de mon séjour à l’OMS, je faisais principalement partie de l’unité de Règlement sanitaire international (RSI), sous la supervision du Dr Thomas Hoffman. La raison d’être du RSI est de fournir un cadre juridique dans le but d’éviter que le public soit exposé à des menaces pour la santé pouvant se propager à l’échelle internationale. Un accent particulier a été mis sur les menaces à la sécurité aux frontières du pays associées aux activités commerciales et aux déplacements. Pendant mon stage, j’ai été personnellement en mesure de mettre en pratique les principes employés en ce qui a trait à la préparation d’un pays en cas d’urgence. J’ai voyagé à Tbilissi, en Géorgie, dans le cadre d’une mission sur l’évaluation des RSI axée sur l’amélioration des documents liés à la mission des RSI de la Géorgie et sur l’instauration de stratégies en matière de RSI. Mon expérience à l’OMS est inoubliable et m’a permis de mieux comprendre l’application pratique des théories que j’ai étudiées tout au long de ma maîtrise. En outre, j’ai eu l’occasion de développer des réseaux internationaux de recherche, lors de mon voyage à Copenhague, tout en apprenant à mieux connaître une nouvelle culture. Plus encore, cela m’a donné une ouverture sur plein de possibilités à mon retour au Canada, notamment la présentation des recommandations en ce qui a trait à la préparation d’un pays en cas d’urgence, à l’Agence de la santé publique du Canada à Ottawa.

© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer