Passer au contenu principal

Santé

Une conférence internationale réunit des spécialistes de la main-d’œuvre de la santé

Parmi les conférenciers, mentionnons notamment Kamal Khera, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé; Jim Campbell, directeur du département Personnels de santé de l’OMS; et Gaétan Lafortune, économiste de la santé principal à l’OCDE.

Des décideurs, des universitaires, des chercheurs, des praticiens et des étudiants de partout au pays dont le travail porte sur la main-d’œuvre de la santé ou qui s’intéressent à la question se réuniront à Ottawa dans le cadre de la Conférence canadienne sur la main-d’œuvre en santé (CCMOS) du 4 au 5 octobre au Centre Shaw.

« Les prévisions d’experts reconnus nous rappellent périodiquement qu’il nous faut déjà adopter de nouvelles et de meilleures approches de planification de la main-d’œuvre si nous voulons améliorer les soins aux patients et être capables de gérer les dépenses au cours des 15 à 20 prochaines années », indique Mme Ivy Lynn Bourgeault, titulaire d’une chaire des IRSC à l’École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa, et chef du Réseau canadien sur les ressources humaines en santé (RCRHS), qui organise la conférence.

« La CCMOS est une occasion unique de découvrir les toutes dernières recherches ayant pour objectif d’améliorer les politiques, la planification et la gestion de la main-d’œuvre de la santé. »

Cette occasion arrive à point nommé, puisqu’elle s’inscrit dans la foulée de la Commission de haut niveau sur l’emploi en santé et la croissance économique des Nations Unies. « Une toute nouvelle entité qui souligne l’importance des enjeux touchant les ressources humaines en santé à l’échelle mondiale », selon Mme Bourgeault.

De l’avis de Geoff Ballinger, coprésident de la conférence et gestionnaire, Information sur les médecins à l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), les enjeux touchant les ressources humaines de santé sont très complexes et de haute volée : la taille, la composition et les extrants de la main-d’œuvre sont des facteurs déterminants pour les dépenses totales de santé et la performance globale de nos systèmes de santé.

« Plus des deux tiers des dépenses totales de santé au pays visent les ressources humaines de santé. La maîtrise des coûts des soins de santé repose donc sur l’optimisation de la main-d’œuvre, explique M. Ballinger. Or le processus n’est pas simple, puisque les politiques en matière de main-d’œuvre de la santé englobent à peu près tous les aspects de notre système de santé. »

Forte du succès de la première conférence tenue en 2014, la CCMOS de 2016 permettra d’approfondir le dialogue avec les praticiens et les débats publics sur une grande variété de sujets, notamment les points de vue généraux sur la main-d’œuvre de la santé, les solutions pour renforcer les équipes interprofessionnelles, l’intégration du point de vue des patients dans la recherche sur la main-d’œuvre de la santé, les stratégies visant à accroître le nombre de travailleurs de la santé autochtones dans l’ensemble du Canada et la santé mentale dans le milieu de travail de la santé.

Les délégués canadiens qui prendront part à la CCMOS discuteront de l’expérience canadienne en matière de ressources humaines de santé et tireront parti des expériences et des leçons d’autres pays. Plusieurs conférenciers présenteront des exposés, notamment Kamal Khera, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé; Jim Campbell, directeur du département Personnels de santé de l’OMS; Gaétan Lafortune, économiste de la santé principal à l’OCDE; Vasanthi Srinivasan, directrice générale de l’unité de soutien ontarienne de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP); Lesleyanne Hawthorne, professeure à l’Université de Melbourne et spécialiste des enjeux touchant la main-d’œuvre de la santé à l’échelle internationale; et de nombreux autres experts de renom dont le travail porte sur la main-d’œuvre de la santé.

Au total, plus de 200 délégués du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Australie, de la Finlande et de la Nouvelle-Zélande présenteront des travaux de recherche de pointe ainsi que des politiques et des pratiques qui favorisent l’optimisation de la main-d’œuvre de la santé dans leur pays.

En savoir davantage sur la Conférence canadienne de la main-d’œuvre en santé

 

Pour obtenir des entrevues avec les conférenciers et les organisateurs de la conférence, les médias sont invités à communiquer avec:

Chantal Demers
Coordonnatrice de recherche, Réseau canadien sur les ressources humaines en santé
Téléphone cellulaire : 613-761-2114
Courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer