Passer au contenu principal
Magda Donia

Une nouvelle étude menée par la professeure Magda Donia de l’École de gestion Telfer propose que les engagements jugés « superficiels » en responsabilité sociale des entreprises (RSE) ne suffisent pas à répondre aux attentes des employés. La responsabilité sociale d’une entreprise doit  être considérée comme étant substantielle afin d’inspirer des attitudes et des comportements positifs de la part des employés.

« L’orientation d’une entreprise vers la responsabilité sociale produit des résultats positifs, ce que nous savions déjà », affirme la professeure Donia. « Par contre, nous voyons maintenant qu'une entreprise qui suit le chemin de la RSE uniquement pour refaire son image – l’équivalent du greenwashing en anglais – ne berne pas ses employés ».

Les chercheurs ont développé et ont testé des mesures de RSE, substantielles et symboliques, en utilisant trois échantillons composés de plus de 1000 adultes sur le marché du travail.

Wiley, l’éditeur de la revue Applied Psychology: An International Review a publié un communiqué de presse pour annoncer l’étude.

Pour lire l’article complet en ligne, veuillez consulter le site web de Wiley.

© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer