Passer au contenu principal
 |  Étiquettes : women, orser-barbara, riding-allan

Les professeurs de l’École de gestion Telfer Barbara Orser et Allan Riding viennent de recevoir une Subvention d’engagement partenarial du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Leur équipe de recherche étudiera des stratégies en vue d’améliorer l’égalité femmes-hommes dans l’adjudication de contrats fédéraux à de petites et moyennes entreprises (PME).

« Nos travaux montrent que la création d’écosystèmes d’entrepreneuriat inclusifs contribue au succès des femmes en affaires, explique la professeure Orser. Nous avons également appris que, pour assurer le succès du passage des résultats de recherche à la pratique, il fallait faire participer le secteur public. »

Voilà pourquoi l’équipe de recherche a collaboré avec Services publics et Approvisionnement Canada pour entreprendre une nouvelle étude sur l’adjudication de contrats fédéraux aux PME. Il s’agit en effet de secteurs importants de l’activité économique, puisque le gouvernement est le plus important acheteur de biens et de services, représentant 13,3 % du PIB du Canada, tous les ordres de gouvernement confondus.

La phase préliminaire de leurs travaux de recherche a contribué à éclairer le budget fédéral 2018, en établissant des données de référence relativement à la participation de contrats fédéraux par des entreprises détenues par des femmes. Dans son budget 2018, le gouvernement fédéral s’est engagé à faire passer le taux de participation des PME dirigées par des femmes dans la chaîne d’approvisionnement fédérale de 10 à 15 %.

Au cours des prochaines étapes du projet, les professeurs Orser et Riding se pencheront sur la façon dont les politiques d’approvisionnement fédérales pourront accroître la diversité au sein des PME qui obtiennent des contrats, et ainsi stimuler l’innovation et la croissance.

Si, dans son budget 2018, le gouvernement fédéral reconnaît l’importance des entreprises appartenant à des femmes,  les professeurs Orser et Riding comprennent qu’il faut en faire plus. Ils sont déterminés à faire avancer les connaissances à fortes retombées qui soutiendront les femmes d’affaires et leur contribution à l’économie canadienne.


© 2018 École de gestion Telfer, Université d'Ottawa
Politiques  |  Urgences

Fermer