Message du vice-doyen (recherche)

Les ambitions du vice­doyen (Recherche) Wojtek Michalowski en matière de recherche pour notre école dépendent d'un engagement aux multiples visages.

wojtek michalowski

Wojtek Michalowski

Recherches percutantes

Il n'y a pas de recherches percutantes sans engagement. C'est aussi simple que cela. Par définition, les recherches percutantes sont pertinentes à la manière dont les organisations fonctionnent et sont aptes à influencer la manière dont nous vivons et fonctionnons en tant que société. Ils sont loin derrière, les jours durant lesquels Leonardo da Vinci pouvait s'enfermer dans sa chambre à Florence et mener des enquêtes révolutionnaires. Détrompez­-vous : Leonardo est un génie qui se présente peut­-être une fois par millénaire. Pour exercer une influence aujourd'hui, la recherche doit être un effort d'équipe axé sur ce que j'appelle un engagement à plusieurs visages. Dans le cadre de l'École de gestion Telfer, l'engagement à plusieurs visages comporte le rassemblement de chercheurs à l'échelle de nombreuses disciplines, notamment des étudiants diplômés et des postdoctorants au travail, et la participation d'organisations dont on pourrait s'attendre à ce qu'elles trouvent des applications pour de nouvelles connaissances.

La production de connaissances est essentielle pour nous à l'École de gestion Telfer – des connaissances qui sont intégrées à des manuels, qui guident des cours, qui façonnent des programmes, et qui, dès lors, éclairent les étudiants; ces connaissances ouvrent également la voie à de nouvelles occasions pour les organisations et les sociétés. C'est pourquoi nous ne devons pas simplement nous contenter de ce que nous mettons en pratique en tant que société – notre recherche doit être en avance par rapport à ce que nous savons à présent. Le moment où nous cessons de regarder vers l'avenir, de mettre au point des connaissances, de trouver de nouvelles voies, de fixer des objectifs de recherche ambitieux, est le moment où nous cessons d'être une entité universitaire.

Ainsi, nous avons placé la barre haute pour notre entreprise de recherche. Mon objectif, en tant que vice-doyen, est de faire de notre école l'une des principales écoles de gestion tributaires de la recherche au Canada. À cette fin, nous avons récemment adopté une démarche visant à promouvoir et à soutenir l'engagement en matière de recherche à l'interne. L'étape la plus importante est le Concours de subvention de partenariat de l'École de gestion Telfer, qui fournira un soutien financier aux principales équipes de recherche multidisciplinaire à notre école. Dans les mois à venir, nous réaliserons plusieurs autres étapes en vue d'augmenter notre engagement en matière de recherche – surtout nos liens avec les personnes, les organisations et les groupes en dehors de l'École de gestion Telfer. La création de ces liens prend du temps, tout comme la réalisation de recherches pertinentes et utiles. Toutefois, je suis convaincu qu'ensemble, avec nos collègues de l'École de gestion Telfer, nous rehausserons notre engagement et nous mènerons des recherches percutantes pour l'amélioration de notre région, de notre pays, de notre monde.