Passer au contenu principal

Prix et réalisations

Récipiendaires - 2017

Chercheuse chevronnée: Craig Kuziemsky

Chercheur prometteur: Jane O'Reilly

Chercheur innovateur: Lavagnon Ika

Prix d’excellence en recherche – Chercheur chevronné                             

Description

Le lauréat du prix de Chercheur chevronné est un membre du corps professoral dont les travaux de recherche sont reconnus à l’échelle nationale et internationale et ont permis de développer la notoriété de l’École de gestion Telfer. Le lauréat est reconnu pour l’importance, l’influence et l’impact des travaux qu’il ou elle a mené au cours des cinq dernières années.

Critères d’évaluation

Dans l’évaluation des candidats au prix de Chercheur chevronné, les membres du Comité de la recherche de l’École Telfer tiendront compte des critères suivants, tous également pondérés :

  • Qualité de la recherche. Le lauréat du prix de Chercheur chevronné  a mené et publié des travaux de recherche de qualité supérieure au cours des cinq dernières années. Puisque les indicateurs de qualité en recherche varient selon la discipline, un ou plusieurs des indicateurs suivants pourront être utilisés pour faire la promotion d’une candidature : publications dans des revues arbitrées de grande qualité (peut également inclure les articles que le chercheur a été invité à réviser ou à resoumettre), présentations dans des colloques universitaires de premier plan, nombre de citations ou mesures dérivées (comme le h-Index), facteur d’impact des revues, prix externes, autres indicateurs pertinents à la discipline et autres indicateurs qui marquent l’intérêt du milieu non-universitaire à l’égard des travaux de recherche du candidat. Dans l’évaluation des candidats, les membres du Comité de la recherche tiendront compte des indicateurs propres à la discipline de chacun. Ils regarderont également les aptitudes du candidat à titre de chercheur indépendant, y compris celles à tisser de nouvelles collaborations de recherche. L’impact des travaux de recherche sur les pratiques de gestion et sur l’élaboration de politiques, et l’attention des médias seront pris en considération dans l’évaluation du candidat comme gage de qualité de ses travaux.
  • Financement de la recherche. Les candidats doivent faire état d’un historique de financement auprès d’organismes subventionnaires ou autres organisations externes à l’École Telfer ou l’Université d’Ottawa.
  • Formation des étudiants en recherche. Les candidats doivent faire la preuve de leur volonté à participer à la formation des étudiants en recherche, notamment par leur participation au Programme d’initiation à la recherche au premier cycle (PIRPC), la supervision ou la co-supervision d’étudiants des cycles supérieurs ou de boursiers de recherches postdoctorales, l’enseignement dans les programmes de maîtrise ou de doctorat, la publication en collaboration avec des étudiants ou la participation à un jury de soutenance de thèse.

L’évaluation des candidats se fondera sur leur curriculum vitæ et sur une lettre de soutien qui s’appuiera sur des exemples concrets pour expliquer, de façon convaincante et exhaustive, en quoi les travaux de recherche du candidat satisfont aux critères d’évaluation susmentionnés.

Critères d’admissibilité

  • Détenir un minimum de sept années d’expérience à titre de chercheur indépendant.
  • Occuper un poste permanent à l’École de gestion Telfer.
  • Ne pas avoir reçu ce prix au cours des deux dernières années.
  • Être membre de l’Association des professeurs de l’Université d’Ottawa (APUO).

Processus de nomination

Les candidats au prix sont nommés par leurs collègues de l’École Telfer ou leur section. Pour chacun des candidats, il faut soumettre une lettre de soutien et un curriculum vitæ à jour à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au plus tard le 15 avril (ou le premier jour ouvrable suivant si cette date est un samedi, un dimanche ou un jour férié). Le curriculum vitæ du candidat doit montrer que ce dernier répond aux critères d’admissibilité.

Le lauréat est recommandé au vice-doyen (recherche) par un jury composé des membres du Comité de la recherche de l’École Telfer. Au besoin, on pourra faire appel à un évaluateur expert du domaine (interne ou externe) pour l’analyse de candidatures.

Pour une année donnée, le prix de Chercheur chevronné ne sera attribué qu’à un seul lauréat; toutefois, compte tenu des critères d’admissibilité et de sélection, il n’est pas exclu qu’aucun candidat ne soit retenu.

Prix d’excellence en recherche – Chercheur prometteur

Description

Le prix de Chercheur prometteur a pour but de reconnaître un jeune chercheur membre du corps professoral de l’École de gestion Telfer qui est sur la voie de l’excellence en recherche et de dresser la liste des candidats potentiels au prix Jeune chercheur ou chercheuse de l’année de l’Université d’Ottawa. Le lauréat est un membre du corps professoral de l’École en début de carrière, qui poursuit un programme de recherche indépendant et qui montre un énorme potentiel d’influence sur la recherche et les pratiques de gestion à venir.

Critères d’évaluation

Dans l’évaluation des candidats au prix de Chercheur prometteur, les membres du Comité de la recherche de l’École Telfer tiendront compte des critères suivants, tous également pondérés :

  • Qualité de la recherche. Le lauréat du prix de Chercheur prometteur doit démontrer sa capacité à mener et à publier des travaux de recherche de qualité supérieure. Puisque les indicateurs de qualité en recherche varient selon la discipline, un ou plusieurs des indicateurs suivants pourront être utilisés pour faire la promotion d’une candidature : publications dans des revues arbitrées de grande qualité (peut également inclure les articles que le chercheur a été invité à réviser ou à resoumettre), présentations dans des colloques universitaires de premier plan, nombre de citations ou mesures dérivées (comme le h-Index), facteur d’impact des revues, prix externes, autres indicateurs pertinents à la discipline et autres indicateurs qui marquent l’intérêt de la communauté non universitaire à l’égard des travaux de recherche du candidat. Dans l’évaluation des candidats, les membres du Comité de la recherche tiendront compte des indicateurs propres à la discipline de chacun. Ils chercheront également les aptitudes du candidat à devenir un chercheur indépendant, y compris celles à tisser de nouvelles collaborations de recherche. L’influence et le potentiel d’impact des travaux de recherche sur les pratiques de gestion et sur l’élaboration de politiques, et l’attention des médias seront pris en considération dans l’évaluation du candidat comme gage de qualité des travaux.
  • Financement de la recherche. Les candidats doivent montrer leurs capacités à obtenir du financement auprès d’organismes subventionnaires ou autres organisations externes à l’École Telfer ou l’Université d’Ottawa
  • Formation des étudiants en recherche. Les candidats doivent faire la preuve de leur volonté à participer à la formation des étudiants en recherche, notamment par leur participation au Programme d’initiation à la recherche au premier cycle (PIRPC), la supervision ou la co-supervision d’étudiants des cycles supérieurs ou de boursiers de recherches postdoctorales, l’enseignement dans les programmes de maîtrise ou de doctorat, la publication en collaboration avec des étudiants ou la participation à un jury de soutenance de thèse.

L’évaluation des candidats se fondera sur leur curriculum vitæ et sur une lettre de soutien qui s’appuiera sur des exemples concrets pour expliquer, de façon convaincante et exhaustive, en quoi les travaux de recherche du candidat satisfont aux critères d’évaluation susmentionnés.

Critères d’admissibilité

  • Détenir un minimum de deux jusqu’à un maximum de sept années d’expérience à titre de chercheur indépendant.
  • Occuper un poste menant à la permanence ou avoir reçu sa permanence au cours des deux dernières années.
  • Être membre de l’Association des professeurs de l’Université d’Ottawa (APUO).
  • Ne pas avoir reçu ce prix auparavant.

Processus de nomination

Les candidats au prix sont nommés par leurs collègues de l’École Telfer ou leur section. Pour chacun des candidats, il faut soumettre une lettre de soutien et un curriculum vitæ à jour à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au plus tard le 10 octobre (ou le premier jour ouvrable suivant si cette date est un samedi, un dimanche ou un jour férié). Le curriculum vitæ du candidat doit montrer que ce dernier répond aux critères d’admissibilité.

Le lauréat est recommandé au vice-doyen (recherche) par un jury composé des membres du Comité de la recherche de l’École Telfer. Au besoin, on pourra faire appel à un évaluateur expert du domaine (interne ou externe) pour l’analyse de candidatures.

Pour une année donnée, le prix de Chercheur prometteur ne sera attribué qu’à un seul lauréat; toutefois, compte tenu des critères d’admissibilité et de sélection, il n’est pas exclu qu’aucun candidat ne soit retenu.

Prix d’excellence en recherche – Prix Des idées à l’innovation

Description

Le lauréat du prix Des idées à l’innovation se démarque par l’avant-gardisme de ses travaux de recherche. Par exemple, ceux-ci contribuent à l’élaboration  de nouveaux paradigmes, remettent en cause les modèles de pensée en place, étudient des théories existantes sous un nouvel angle ou, encore, présentent une démarche unique et innovante de résolution de problèmes de gestion ou de développement de politiques. Il est possible de soumettre pour évaluation un dossier qui représente une partie du programme de recherche du candidat ou le projet de recherche d’une équipe.

Critères d’évaluation

« Innovation » s’entend d’un processus visant à traduire une idée en un élément qui crée de la valeur pour la société. Ainsi, dans l’évaluation des candidatures au prix Des idées à l’innovation, les membres du Comité de la recherche de l’École Telfer tiendront compte des critères suivants, tous également pondérés :

  • Originalité de l’idée de recherche : Les travaux de recherche réalisés doivent avoir un caractère distinctif. Les membres du Comité évalueront la mesure dans laquelle les travaux du candidat se distinguent de façon importante par rapport à la situation actuelle ou aux travaux de recherche classiques dans un champ de recherche ou par rapport à un objet précis.
  • Incidences sur la recherche universitaire : Le dossier de candidatures doit  démontrer l’impact ou le potentiel d’impact sur un champ de recherche des travaux du candidat. La démonstration de l’impact ou du potentiel d’impact se base notamment, mais pas exclusivement, sur les éléments suivants : le nombre de citations, la publication dans des revues arbitrées de grande qualité, l’obtention de prix externes, l’attention reçue par les pairs du champ de recherche et d’autres facteurs d’impact propres au champ de recherche.
  • Retombées sociales : Les travaux de recherche doivent avoir des retombées sociales potentielles ou avérées dans les milieux de pratique ou dans l’enseignement. Parmi les indicateurs de retombées sociales, mentionnons l’attention des médias, la conception innovatrice d’un cours et d’outils pédagogiques, et l’intérêt des praticiens à travers, notamment, l’élaboration de politiques ou des changements organisationnels, ou encore à travers des publications dans la presse non-académique comme The Globe and Mail et The Wall Street Journal.

L’évaluation des candidats se fondera sur leur curriculum vitæ et sur une lettre de soutien qui s’appuiera sur des exemples concrets pour expliquer, de façon convaincante et exhaustive, en quoi les travaux de recherche du candidat satisfont aux critères d’évaluation susmentionnés.

Critères d’admissibilité

  • Occuper un poste permanent ou menant à la permanence à l’École de gestion Telfer.
  • Ne pas avoir reçu ce prix au cours des quatre dernières années.
  • Être bénéficiaire d’une subvention de l’un des trois conseils ou avoir présenté une demande de financement auprès de l’un des trois conseils au cours des deux dernières années à titre de chercheur principal.
  • Avoir supervisé ou co-supervisé au moins un étudiant des cycles supérieurs ou un boursier de recherches postdoctorales dans les deux dernières années.

Processus de nomination

Les candidats ou l’équipe candidate au prix sont nommés par leurs collègues de l’École Telfer ou leur section. Pour chaque candidatures, il faut soumettre une lettre de soutien et un curriculum vitæ à jour à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au plus tard le 15 avril (ou le premier jour ouvrable suivant si cette date est un samedi ou un dimanche). Le prix est ouvert tous les deux ans à partir de 2018. Le curriculum vitæ du candidat, ou des membres de l’équipe, doit montrer qu’il répond aux critères d’admissibilité. Il est également possible de soumettre un échantillon de productions scientifiques à l’appui d’une candidature.

Le lauréat, ou l’équipe lauréate, est recommandé au vice-doyen (recherche) par un jury composé des membres du Comité de la recherche de l’École Telfer. Au besoin, on pourra faire appel à un évaluateur expert du domaine (interne ou externe) pour l’analyse des dossiers de recherche soumis.

À chaque édition, à savoir tous les deux ans, le prix Des idées à l’innovation ne sera attribué qu’à un seul lauréat; toutefois, compte tenu des critères d’admissibilité et de sélection, il n’est pas exclu qu’aucun candidat ne soit retenu.

 

 

Boursier professorale Paul-Desmarais en entrepreneuriat international et en marketing

2015-2020

David Crick se concentre sur les entreprises en démarrage qui ont des ressources limitées et un modèle commercial évolutif. Ses projets de recherche portent plus particulièrement aux processus d’internationalisation et au soutien des entrepreneurs. Ces travaux adoptent une approche holistique à l’ égard des stratégies entrepreneuriales dans les entreprises en processus d’internationalisation et incluent la notion de « serendipity » dans le cadre de projets imprévus et prévus.

Professeure titulaire en éthique, responsabilité et développement

2015-2020

Daina Mazutis : Ses intérêts de recherche se situent à l’intersection de la stratégie, du leadership et de la responsabilité sociale des entreprises. Professeure Mazutis considère que les questions environnementales et sociales constituent des enjeux stratégiques cruciaux pour les entreprises et que ces dernières ne peuvent s’en désister. Ainsi, elle est d’avis qu’il est essentiel d’approfondir la compréhension du rôle et de la place des entreprises dans la société. Ses travaux se penchent plus particulièrement sur les caractéristiques individuelles des directeurs d’entreprise, sur le processus d’adoption des initiatives à caractère sociale, et sur la formation offerte en matière de leadership.

Professeure Ian Telfer en études sur les organisations de la santé

2016-2021

Samia Chreim : Ses intérêts de recherche sont axés sur les dynamiques du changement organisationnel, la collaboration parmi les professionnels, de même que sur le leadership et la gouvernance. Elle étudie ces sujets dans différents contextes de soins de santé.​

Bourse professorale Paul Desmarais

2007-2017

Judith Madill s’intéresse principalement au marketing social, à l’entrepreneuriat social et aux commandites. Ses travaux révèlent que les entreprises sociales sont souvent considérées comme des organisations novatrices et innovantes parce qu’elles cherchent à accroître leur autosuffisance financière et à travailler aux transformations sociales. Ainsi, les travaux du professeur Madill se penchent sur les stratégies de marketing les plus fréquemment utilisées par les entreprises sociales pour atteindre l’autonomie financière.

Boursière professorale Ian Telfer en psychologie du travail et des organisations

2015-2020

Silvia Bonaccio : Son programme de recherche vise à développer les connaissances scientifiques en psychologie appliquée aux dynamiques du milieu du travail, à faire progresser l’enseignement et à tisser des liens avec des organisations de la communauté. La professeure Bonaccio s’intéresse depuis très longtemps à la sélection des employés, ainsi qu’au jugement et à la prise de décisions au travail. Elle mène également des recherches sur la participation et l’expérience des personnes handicapées en milieu de travail.​

Professeur RBC Groupe Financier en commercialisation de l’innovation

2012-2018

Mark Freel est un chercheur chevronné qui a entrepris divers projets de recherche pour le compte d’entités gouvernementales régionales, nationales et supranationales. Ses travaux de recherche portent sur les politiques et les pratiques d’innovation des petites et moyennes entreprises et sur le rôle des universités dans les écosystèmes de l’innovation.

Professeurs Deloitte en gestion des entreprises de croissance

2005-2020

Les professeurs Barbara Orser et Allan Riding ont été nommés Professeurs Deloitte en gestion des entreprises de croissance. La professeure Orser travaille sur la croissance des petites et moyennes entreprises (PME), plus particulièrement la prise de décisions, les rapports de genre, l’internationalisation des PME et les politiques publiques. Le professeur Riding étudie le financement des petites et moyennes entreprises et ses recherches portent notamment sur le financement offert par les banques, les programmes de garantie d’emprunt, les investisseurs providentiels et le capital-risque.​

Boursier d'excellence Telfer

2011-2018

Shujun Ding : Ses projets de recherche abordent le jugement et la prise de décision dans des contextes comptables, la gouvernance d’entreprise, les entreprises familiales, et les aspects comptables et financiers des PME et des organisations à but non lucratif. Il collabore présentement avec le Centre de recherche en comptabilité et en gouvernance CPA-Canada sur des projets avec des entreprises privées.

Boursier professorale Ian Telfer en comportement et santé au travail

2015-2020

Laurent Lapierre s’intéresse au rendement et au bien-être des travailleurs au sein des organisations. En faisant appel aux théories et aux outils du comportement organisationnel et de la gestion des ressources humaines, le professeur Lapierre se penche sur deux problématiques, soit la conciliation travail-famille et l’influence qu’ont des « followers » sur les leaders.

Boursière CPA Ontario en comptabilité

2016-2020

Qiu Chen : Ses travaux portent sur la comptabilité financière, la rémunération des cadres, la méthode de la juste valeur, la qualité des bénéfices et la gouvernance d’entreprise. Actuellement, elle s’intéresse à l’impact de l’incertitude causée par la politique économique sur les prévisions des analystes et la responsabilité sociale des entreprises.

Boursière CPA Ontario en comptabilité

2013-2018

Lamia Chourou : Ses travaux portent sur la comptabilité financière, la rémunération des cadres, la méthode de la juste valeur, la qualité des bénéfices et la gouvernance d’entreprise. Actuellement, elle s’intéresse à l’impact de l’incertitude causée par la politique économique sur les prévisions des analystes et la responsabilité sociale des entreprises.


Fermer